Nous nous engageons à répondre à toutes les questions sur ce dossier de carrière Vaujours-Guisy. Toutes vos contributions et nos réponses sont publiées sur la page Vos questions/nos réponses ou sur la page Cahiers d’acteurs.

Les garants de la concertation veilleront à ce que les réponses apportées soient complètes et publiées dans les meilleurs délais. Toutes les questions/réponses alimenteront le bilan de la concertation.

Les équipes Placoplatre se réservent le droit de supprimer tout propos injurieux ou diffamatoire, conformément à la charte de modération.

75. Hydrogéologie
  • AULAGNIER Alban a envoyé ce message Il y a 7 mois
  • Quels sont les motivations scientifiques de l’expert hydrogéologue qui l’ont conduit à conclure qu’il n’est pas nécessaire d’implanter d’autres piézomètres sur la nappe Ecoène supérieure, étant donné que seulement deux piezos sont présents sur le site au droit de cette nappe phréatique ?

Le guide technique de la « surveillance de la qualité des eaux souterraines – ICPE et sites pollués » rédigé par l’INRS, explique en page 19 que le nombre d’ouvrages minimal à implanter dans une nappe est de 10 à 12 pour un site présentant un sens d’écoulement variable et une pollution détectée (ce qui est le cas ici).

Vous nous avez indiqué la présence de deux autres ouvrages dans cette nappe hors site (cela fait 4 en tout et non 10, dont 2 hors site) : pouvez-vous nous faire part des résultats analytiques aux droits de ces deux ouvrages ? D’autre part, étant donné que ces piezos ne sont pas implantés sur le site, avez-vous la preuve qu’ils ne subissent pas l’influence d’autres activités voisines : en particulier celui qui pourrait potentiellement se situer en amont, dont les concentrations dites de références en amont du site seraient dans ce cas surestimées ?

Bonjour,

Nous vous invitons à prendre connaissance du rapport de l’hydrogéologue expert (2017) disponible sur notre site.

Pour la nappe de l’Eocène supérieur nous disposons de 3 piézomètres sur les communes de Villeparisis et le Pin ainsi que de deux piézomètres sur Vaujours et à la limite des communes de Vaujours et Coubron. Avec les deux piézomètres situés sur le site du fort nous disposons donc au total d’un réseau de 7 piézomètres pour cette nappe.

Pour la nappe superficielle des calcaires de Brie le réseau est composé de 4 autres piézomètres.

Dans les deux cas le sens d’écoulement des nappes est connu (données BRGM, études antérieures Hydratec, …) et ces nappes ne sont pas polluées par le chantier (cf. bilans environnementaux en ligne, rapport de l’hydrogéologue expert et du laboratoire de la Préfecture de Police de Paris).

Cordialement,

1 résultat
Contact

Veuillez accepter l’utilisation de cookies nous permettant de rendre votre visite plus agréable, de réaliser des statistiques de visites, de vous proposer des contenus en rapport avec vos centres d’intérêt et de vous permettre de les partager sur les réseaux sociaux

Gestion des cookies

Veuillez accepter l’utilisation de cookies nous permettant de rendre votre visite plus agréable, de réaliser des statistiques de visites, de vous proposer des contenus en rapport avec vos centres d’intérêt et de vous permettre de les partager sur les réseaux sociaux

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

  • SERVERID68971

Refuser tous les services
Accepter tous les services