Le projet Placoplatre

L’exploitation de la carrière et sa reconversion

Avec 7 carrières exploitées aujourd’hui en France, Placoplatre dispose d’une expérience et d’un savoir-faire technique performant en matière d’exploitation du gypse, de remise en état des carrières et de protection de l’environnement. A Vaujours, l’enjeu pour Placoplatre est de pérenniser l’activité de l’usine de plaques de plâtre et ses 3 500 emplois, directs et indirects.

Après avoir défriché et démoli les bâtiments délabrés du site, l’objectif de Placoplatre est d’ouvrir une carrière à ciel ouvert pour exploiter le gypse du sous-sol. Le plan d’exploitation et de réaménagement qui sera proposé dans le cadre du Dossier de Demande d’Autorisation d’Exploiter (DDAE) est encore à l’étude. Il est élaboré en partenariat avec des bureaux d’études spécialisés en écologie et en concertation avec l’ensemble des parties prenantes (administration, élus, associations, …) concernées.
Le projet de Placoplatre a un double objectif : économique et écologique.
Il permettra :

  • d’alimenter en gypse l’usine de Vaujours
  • de dépolluer et remettre en état une friche industrielle.
  • Exploiter le gypse du fort de Vaujours permettra de pérenniser l’activité de l’usine de Vaujours
    Ce projet de carrière a pour vocation de prendre le relais de la carrière actuelle du bois de Bernouille qui arrive en fin d’exploitation. Le gypse extrait permettra de garantir l’approvisionnement du plus gros site plâtrier d’Europe : l’usine Placoplatre de Vaujours exploitée depuis 1946.
  • La pérennisation de l’usine de Vaujours
    Moderne et performante, l’usine Placoplatre de Vaujours transforme en produits plâtre et plaques de plâtre près d’un million de tonnes de gypse par an, soit un quart de la production nationale et plus de la moitié de la production d’Ile de France. Avec environ 450 salariés, 3 000 emplois induits et près de 750 PME prestataires, c’est également un acteur majeur de l’économie locale.
  • Le sous-sol du fort de Vaujours renferme un gypse de grande qualité
    Situé au centre d’une lagune formée il y a environ 40 millions d’années, le gypse présent dans ce secteur est d’une grande pureté (> 90%). Il permet la réalisation de plâtre de hautes performances.
    Les gisements des buttes de l’Aulnaye sont par ailleurs qualifiés de "gisements stratégiques, d’intérêt national et européen, dont l’accès doit être préservé" par le nouveau Schéma Directeur d’Ile de France.
  • Une carrière à proximité immédiate de l’usine
    Le site du fort de Vaujours est à la fois éloigné des premières habitations et situé à moins d’un kilomètre de l’usine de Vaujours. Cet emplacement idéal est un atout pour réduire le bilan carbone de l’exploitation et limiter son impact environnemental.
    La proximité entre la carrière et l’usine permettra par exemple de transporter le gypse uniquement sur des voies de circulation internes, minimisant ainsi les nuisances pour les riverains.
  • Une carrière à ciel ouvert pour optimiser la récupération du gypse
    Les gisements de gypse d’Ile de France sont organisés de la manière suivante : 3 masses de gypse pour une hauteur totale de 20 à 30 mètres, séparées les unes des autres par des couches de marnes et d’argiles. Outre une facilité technique, exploiter à ciel ouvert permet de récupérer la totalité du gypse contre seulement un tiers en carrière souterraine.
  • Exploitation de la carrière : la découverte
    La récupération du gypse se déroule en plusieurs étapes. Les matériaux de découverte, c’est-à-dire ceux qui recouvrent le gypse (terre végétale, marnes et argiles), sont déplacés et utilisés pour le remblai de la carrière dans les secteurs déjà exploités.
  • Exploitation de la carrière : de l’extraction au concassage du gypse
    L’extraction du gypse peut se faire de deux manières : soit par moyens mécaniques, soit par tirs de mines. Il est ensuite concassé en blocs de moins de 20cm.
  • Exploitation de la carrière : le transport du gypse vers l’usine
    Le gypse concassé sera acheminé à l’usine par un convoyeur à bande électrique, capoté et silencieux. Dans un concasseur secondaire entièrement fermé et confiné, il sera ensuite réduit à une granulométrie inférieure à 4 cm avant d’être stocké dans le hall d’homogénéisation de l’usine pour y être transformé en plâtre.
  • Une carrière respectueuse de l’environnement et des riverains
    Pour limiter l’envol des poussières, les pistes sont arrosées et les talus enherbés rapidement. Un masque de verdure est également laissé tout autour du périmètre afin de limiter l’impact sur le paysage.
  • La carrière sera remise en état au fur et à mesure de son exploitation
    Tandis que le gypse est extrait d’un côté de la carrière, les secteurs déjà exploités sont remblayés, permettant d’une part la mise en sécurité du site et d’autre part sa reconversion. Cette coordination permet de minimiser l’impact de l’exploitation, aussi bien pour les riverains que pour l’environnement. L’ensemble du projet de Placoplatre (démolition des bâtiments délabrés, exploitation du gypse, remise en état) permettra ainsi de transformer une friche industrielle en espace naturel : le bois de Guisy.

Pour en savoir plus

Equipe CarrièresL’exploitation de la carrière et sa reconversion